Ce 10 juillet, j’ai pu suivre le discours d’Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, consacré à la politique générale et économique de la France. Annoncé dans les médias comme un grand discours politique, l’équipe du Ministre a décidé de livetwitter (ou plutôt devrais-je dire de Directgazouiller) le discours sur les Internets.

Mais là, patatras ! En suivant le discours sur le compte du ministre, on découvre en vrac tout ce qu’il ne faut pas faire sur un LT :

Erreur n°1: Faire un LiveTweet de tout le discours en direct

Tweeter tout le discours ne sert pas à grand chose. Autant proposer un streaming video, mais le LiveTweet n’a pas pour but d’être exhaustif mais bien de sélectionner les moments les plus forts pour faire réagir la communauté. Là on a l’impression que @Montebourg a simplement retranscrit sur Twitter ce que dit le Ministre, tout ça dans la précipitation et donc, avec des fautes de frappe, ou les tweets qui ne sont reliés à rien.

Huh ?
Huh ? Ce tweet est-il une attaque contre la Justice ?
Quand les doigts ne vont pas assez vite
Quand les doigts ne vont pas assez vite

Erreur n°2 : Ne pas préparer en amont le Livetweet

Pas de travail en amont sur le discours. Si Arnaud Montebourg rend hommage à Matteo Renzi lors de sa prise de parole, les équipes du Premier ministre italien ont, elles, tout compris à Twitter. La preuve ? Cette photo qui lie les phrases clés du discours de Mattéo Renzi devant le Parlement Européen au livetweet assuré par son équipe. L’occasion donc de travailler des phrases chocs, des tweets qui seront à même de percer dans la tweetosphère et donc de générer du débat. Mais là, il n’y a même pas une seule photo du Ministre en train de parler.

Exemple :  Sur le discours de Matteo Renzi au Parlement Européen, les équipes n’ont gardé que 7 tweets, tweets qui étaient préparés à l’avance par les équipes. En comparaison, le CM du Ministre a envoyé 86 tweets pour un discours d’1 heure.

Capture d’écran 2014-07-03 à 16.00.09

 

Erreur n°3 – ONFI, IEF, NFI,BCE, DPG

Halte aux sigles ! Le néophyte qui tombe sur la transcription du discours ne comprendra certainement rien à tout ce jargon administratif. A l’heure où il est de bon ton d’attaquer les technocrates, il vaut mieux se débarasser de ces termes qui ne parlent pas à la majorité des Français !

Mon DPG LT est en TT, tu likes ?
Mon DPG LT est en TT, tu likes ?

 

Erreur N°4 – Du texte, du texte, du texte.

C’est quand même dommage sur un discours prospectif sur l’innovation de ne pas montrer en acte ce qui a été fait, ce qui reste à faire. Entre les visuels,  les photos, les vidéos, les interviews ou les infographies, toutes les options sont possibles pour rajouter de la visibilité et de l’engagement à ce grand moment politique.

Unt Timeline bien monotone
Une Timeline bien monotone

Erreur n°5 – La stratégie du hashtag pas assez élaborée La première chose remarquée, c’est le choix du hashtag #Redresserléco par les équipes du minustère. Un choix intéressant, puisque sémantiquement, il rappelle lintitulé du Redressement Productif en lui donnant une portée plus générale. Il a d’ailleurs bien fonctionné puisqu’il a été présent dans les Trending Topics en France. Malheureusement, ni dans l’invitation envoyée il y  a quelques jours, ni dans les tweets précédents du Ministre , le  hashtag n’a pas été annoncé. (à part sur le twitter officiel du Gouvernement et par un conseiller du Ministre). C’est dommage car cela aurait donné plus de visibilité et de portée numérique au discours d’Arnaud Montebourg.  Et quel est le destin de ce hashtag après le discours ?

En option : pour un discours sur le patriotisme économique, il est dommage de ne pas utiliser le hashtag #FRA, créé par Twitter pour la Coupe du Monde et qui affiche automatiquement un eptit drapeau français dans le Tweet. Cela aurait pu amener un petit plus qui aurait fait parler sur les réseaux.

Petit clin d'oeil
Petit clin d’oeil ;)

 

—–

Le bilan : De bonnes intentions sur le fond, un Hashtag qui a bien percé, mais sur la forme, Arnaud Montebourg et ses équipes doivent aussi revoir beaucoup de choses. D’autant que @Montebourg dispose d’un trésor de guerre de 211 000 followers, soit le n°1 des Ministres du gouvernement et même quatre fois plus d’audience potentielle que le Twitter officiel du gouvernement.

Alexandre ALAPHILIPPE
Mon profil LinkedIn

Une pensée sur « Livetweet : les 5 erreurs à éviter (grâce à Arnaud Montebourg) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *