A quelques jours des élections européennes, Digital Maniak dresse le bilan de la présence des eurodéputés français sur Twitter. Qui tweete? Qui sont-ils ? Que tweetent-ils ? Quel impact ?

Les eurodéputés français sont-ils des super-tweeteurs ?

Les chiffres clés :

  • Audience des eurodéputés français sur Twitter : 1 000 000 de followers
  • 87% des députés européens sont sur Twitter
  • Un eurodéputé a en moyenne 17446 followers
  • Le podium des eurodéputés en followers : Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly

 

Résumé :

  • Privés d’exposition télévisuelle nationale et de PQR, les eurodéputés investissent le web : 86% d’entre eux sont sur Twitter contre 60% de députés français. Cette présence ​digitale leur permet de communiquer directement en direction de​s électeurs.
  • ​Sur Twitter, les eurodéputés ont une audience plus forte que celle des députés nationaux : chaque député est suivi en moyenne par ​17 445 followers. Ceci montre qu’il existe bien un espace public ​en ligne à ​investir. Alors qu’ils sont 8 fois moins nombreux, l’audience cumulée sur Twitter des eurodéputés ​français ​est seulement la moitié de celle des députés de l’Assemblée Nationale (2 192 000 contre 1 008 982)
  • ​​Malgré une réputation en demi teinte, les eurodéputés connectés sont plus paritaires, moins cumulards, et ne font pas des carrières très longues au parlement européen. Ces chiffres sont à corréler avec leur présence majoritaire sur le réseau de microblogging.
  • S’ils sont largement majoritaires en nombre de députés connectés, les deux grands groupes (S&D et PPE) sont largement minoritaires en audience, au profit des groupes extrêmes. Toutefois, ces chiffres sont à nuancer en raison de l’audience forte de  certains eurodéputés. Les députés Verts, eux, sans grande tête de liste, mais avec des personnalités européennes qualifiées, arrivent à disposer d’une très bonne représentation et audience sur Twitter. La clé serait-elle dans le travail de fond sur le réseau plutôt que dans la com’ ?
  • Plus on travaille, moins on tw​eete ? Selon le classement de Votewatch, les meilleurs députés ne sont pas les plus suivis. Et ce raisonnement fonctionne aussi à l’inverse. Leur stratégie serait-elle de miser sur la com’ et sur l’actualité nationale plutôt que sur le travail de fond à Strasbourg ?
Conclusion : Sans ​réelle visibilité médiatique au niveau national, les eurodéputés ont donc largement investi et exploité le potentiel d’audience de Twitter. C​e​pendant, ce​ pote​n​t​iel n’est pas encore pleinement exploité par ce que Votewatch considère comme les meilleurs législateurs français de Strasbourg. Après les élections,​ un nouveau chapitre sera à écrire sur l’intégration de l’outil dans le répertoire d’outils du MEP : au delà de l’outil de campagne​ électorale​, ​quelle stratégie d’animation pour faire de leur compte un réel outil de compte rendu de mandat ?
 
Retrouvez les classements et l’étude complète ici en PDF : Qui sont les euro députés français sur Twitter ?

 Contact presse :

Alexandre ALAPHILIPPE

Alexandre.alaphilippe(at)digitalmaniak.fr

NB : Afin de mesurer le véritable bilan des eurodéputés sortants, les comptes ont été recensés au mois de décembre 2013. Afin d’éviter l’effet campagne électorale officielle, les chiffres mesurés l’ont été le 19 avril 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *