Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d’une intervention que j’ai effectuée le 14 mai dernier lors d’un colloque organisé par l’académie de l’air et de l’espace au Bourget.

Conçue avec Addi Aourah et Jérémy Schlosser, l’objectif de cette vidéo est de sensibiliser les acteurs du transport aérien afin que ceux ci perçoivent mieux la manière dont nos concitoyens se servent désormais des médias sociaux.

Cette vidéo est une œuvre de fiction conçue à partir de séquences existantes glanées ici et là sur Youtube. La vidéo s’efforce de simuler la manière dont la prochaine catastrophe aérienne pourrait être vécue et retransmise en temps réel sur les 3 principales plateformes que sont Facebook, Twitter et Youtube.

Depuis les derniers check-in, séquences photos ou vidéos faites dans l’aéroport par les passagers juste avant d’embarquer, en passant par les premières images prises par les témoins du crash, les premiers tweets et messages d’inquiétudes des proches, l’idée a été de montrer concrètement comment nos concitoyens pourraient se servir des médias sociaux pour partager l’info, se renseigner, faire part de leur inquiétude, etc. tout ceci en sollicitant les autorités, les compagnies aériennes, ADP, etc.

Rappelons que pour la France, la dernière catastrophe aérienne d’ampleur, fut le crash en juin 2009, du vol Rio – Paris. A l’époque, Facebook et Youtube existaient certes déjà mais n’avaient pas encore le poids et la place qu’ils ont aujourd’hui. Quant à Twitter, il ne comptait en France qu’à peine un million de membre. Il y en a 6 fois plus aujourd’hui.

Il ne fait aucun doute que lors de la prochaine catastrophe aérienne, Youtube, Facebook et Twitter tiendront une place de 1er plan à la fois comme canal d’infos et comme espace de cristallisation de l’opinion publique.

Pour répondre aux attentes des nos concitoyens mais également dans leur intérêts propre, les acteurs du transport aérien doivent saisir la mesure de ces enjeux.

Hervé Pargue

Une pensée sur « Radiographie digitale du prochain Crash aérien sur les médias sociaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *