Vous trouverez ci dessous les liens vers l’ensemble des articles composant l’étude ainsi que les liens vers les fiches, région par région

  • Régionales 2010 : au 14/02 + de la 1/2 des candidats ne proposaient toujours aucun programme sur leur site #fail (5/6)

>> Lire l’article

  • Régionales 2010 sur le Web : en matière de bilan, les candidats assurent le service minimum voir moins ! (4/6)

>> Lire l’article

  • Régionales 2010 : l’année (zéro) des candidats sur Facebook et Twitter (3/6)

>> Lire l’article

  • Tableau récapitulatif des dispositifs web des candidats aux régionales 2010 (2/6)

>> Consulter le tableau

  • Elections régionales : petit tour d’horizon des sites des candidats pour le meilleur et pour le pire ! (1/6)

>> Lire l’article

Dispositif web des candidats PS et UMP région par région

  • Alsace

>> Consulter la fiche

  • Aquitaine

>> Consulter la fiche

  • Auvergne

>> Consulter la fiche

  • Basse Normandie

>> Consulter la fiche

  • Bourgogne

>> Consulter la fiche

  • Bretagne

>> Consulter la fiche

  • Centre

>> Consulter la fiche

  • Champagne Ardennes

>> Consulter la fiche

  • Corse

>> Consulter la fiche

  • France Comté

>> Consulter la fiche

  • Haute Normandie

>> Consulter la fiche

  • Ile de France

>> Consulter la fiche

  • Languedoc roussillon

>> Consulter la fiche

  • Limousin

>> Consulter la fiche

  • Lorraine

>> Consulter la fiche

  • Midi Pyrénées

>> Consulter la fiche

  • Nord Pas de Calais

>> Consulter la fiche

  • Pays de la Loire

>> Consulter la fiche

  • Picardie

>> Consulter la fiche

  • Poitou Charentes

>> Consulter la fiche

  • PACA

>> Consulter la fiche

  • Rhône Alpes

>> Consulter la fiche

Une pensée sur « Régionales 2010 : Etude sur les sites web des candidats PS & UMP (6/6) »

    1. merci pour votre vigilance ! je viens de corriger le lien dans la page.
      En fait, rassurez vous, la région Rhône Alpes a bel et bien une fiche. il s’agissait juste d’une erreur de lien.

      concernant le fait que JJQ ait aussi un profil perso (plafonné à 5000 amis) et des groupes de soutiens, c’est vrai, mais pour l’étude, je m’en suis tenu à l’offre affiché sur le site du candidat. Or c’est la FAN PAGE qui est proposée sur le site. CQFD.
      Sur le fond, d’ailleurs, je ne vois pas l’intérêt (il n’y en a pas) de cumuler les dispositifs sur FB (Fan page + Profil perso + Groupes) même si le PS est un partis de masse, je ne suis pas certains que vous avez à la fédé, suffisamement de monde pour animer efficacement chacun de ses 3 dispositifs.
      Etre présent sur FB ne signifie pas faire tout partout et courir à l’audimat version FB – avoir le plus de soutiens partout (ils sont probablement très redondant)
      Non, il est évident que si un homme politique veut être présent sur FB, le 1er choix qu’il doit effectuer, c’est celui du dispositif : S’il veut basculer sa présence d’un profil perso à une Fan page, alors il faut mettre en veille ou désactiver le profil perso pour clarifier l’offre de contact sur FB et concentrer l’offre sur la Fan Page. je mets quiconque au défit de me prouver le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *